Territoire riche et complexe

Un territoire riche et complexe

La Région Auvergne est l'une des 22 régions française de la France métropolitaine. Située au centre de la France et du Massif Central, elle est composée des 4 départements de l'Allier, du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. Sa Préfecture et sa plus grande ville est Clermont-Ferrand.

L'Auvergne s’affiche comme une grande région de nature avec des paysages variés et étonnants, dont certains ont pour particularité d’être d’anciens massifs volcaniques. L’eau coule ici en abondance, la faune et la flore sont remarquables, et les Auvergnats ont pris conscience de la richesse qu’ils avaient à transmettre.

Deux Parcs naturels ont donc été créés pour protéger et valoriser la biodiversité de ces espaces, pour conserver traditions et savoir-faire de leurs ancêtres.

Les eaux riches de ce territoire ont permis de développer une médecine thermale reconnue depuis la nuit des temps.

L'Auvergne occupe une position centrale au sein de la France et de l'espace européen. Située dans le Massif central, elle est la région française où les habitants vivent le plus en altitude (490 m en moyenne). Marquée par son caractère montagneux, l'Auvergne a néanmoins toujours été une terre d'échanges avec les régions voisines, notamment Rhône-Alpes, mais aussi avec l'Île-de-France.

Elle s'étend sur 26 000 km² (5 % du territoire métropolitain). Au 1er janvier 2013, sa population est estimée à 1,36 million d'habitants. Avec une densité de 52 habitants au km², inférieure de plus de la moitié à celle de la France métropolitaine, la région s'inscrit en Europe dans une vaste diagonale, s'étendant du Portugal au Luxembourg, caractérisée par une faible densité de population. L'espace urbain occupe une place de plus en plus importante : près de sept Auvergnats sur dix y vivent. Clermont-Ferrand, la métropole régionale, se trouve ainsi au centre d'un vaste couloir d'urbanisation allant de Vichy à Issoire et regroupant 601 000 habitants en 2011, soit 45 % de la population régionale.

Après une période de baisse continue, la population auvergnate augmente régulièrement depuis 1999. Entre 2006 et 2011, la région a gagné 14 750 habitants, soit une hausse de 0,2 % par an en moyenne (+ 0,5 % pour la France métropolitaine). Le renouveau démographique de l'Auvergne repose uniquement sur un excédent migratoire. Entre 2006 et 2011, celui-ci contribue à faire augmenter la population régionale de 3 380 habitants par an.

L'Auvergne reste toutefois marquée par une faible natalité et un vieillissement accentué de sa population. En effet, le taux de fécondité (1,84 enfant par femme en 2011) y est toujours inférieur à la moyenne française (2,0). L'âge médian de la population (44 ans) est plus élevé qu'en France métropolitaine (40 ans), ce qui place l'Auvergne parmi les régions les plus âgées. Ce vieillissement se traduira à terme par une contraction de la population active auvergnate. En 2011, 609 000 actifs vivent dans la région.

Les quinze bassins de santé intermédiaires nouvellement définis présentent des différences, aussi bien dans leur composante géographique, démographique que socio-économique. Bien desservie par les infrastructures de communication et de transport, la population résidant à proximité des grandes villes bénéficie de conditions d'accès aux équipements et services les plus favorables. En dehors du bassin de santé clermontois, les bassins d'Yssingeaux, Riom et Issoire captent l'essentiel de la croissance démographique régionale.

Depuis le début des années 2000, leur attractivité auprès des familles leur confère le plus fort dynamisme.